Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Blog dédié à l'élevage de fourmis

la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...

Tout d'abords les Camponotus cruentatus qui après presque 4 mois de pause ont depuis 1 mois subit une explosion démographique impressionnante, et on dit que les Campos sont longues au développement, madame doit faire exception à la règle.. Il va être temps de les changer de nid pour le printemps.

la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...

Suivi de mes 4 fondations de Camponotus barbaricus avec 8 ouvrières, les sylvaticus avec 3 ouvrières, les ligniperdus avec 8 ouvrières et les dolendus avec 6 ouvrières.

la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...

Et on finit les grosses mémères avec les Camponotus fellah qui avaient subis juste une baisse de température et qui ont reprisent la ponte de plus belle. La colonie aujourd’hui doit atteindre les 1500 ouvrières. Viennent ensuite les camponotus nicobarensis également exotique asiatique qui sont une bonne 100 et avec également un beau couvain.

la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...

C'est en regardant si je n'avais oublié personne, que je me suis rendu compte que les mini étaient passées à la trappe, comment oublier mes Solenopsis fugax et mes Pheidoles pallidula. Les Solenopsis sont au nombre de 8 gynes avec chacune un joli tas d'œufs, il est vrai que la fondation de celle-ci est compliqué mais je pense avoir réussis pour le moment à leur donner de bonnes conditions pour passer ce cap difficile.

Pour les Pheidolles disons qu'un insecte et une bonne bolée de speudo miellat leur suffit amplement pour reprendre la ponte. 

la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...
la suite de mes sorties de diapauses avec les "grosses"...

N'ayant pas de place pour toutes les garder je vais certainement revendre quelques-unes de ces dames afin de pouvoir accueillir les nouvelles pensionnaires en provenance d'Australie... mais ça c'est pour le prochain post!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article