Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Blog dédié à l'élevage de fourmis. Ant breeding and studies

Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.

Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.
Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.

Il existe peux d'infos sur le net sur cette Camponotus, donc petite fiche d'élevage recueillis sur le net et annoté par mes soins, après quelques mois avec cette demoiselle.

 

CAMPONOTUS PILICORNIS

 



La camponotus Pilicornis mesure en moyenne 16 mm. On peut l'observer surtout dans le sud-est de la France. Elles construisent des nids sous terre très discrets. C'est une espèce dite monogyne, des observations ont démontré qu'il pouvait y avoir plusieurs gynes dans une colonie. Elles possèdent aussi des fourmis de toutes castes se distinguant par leur taille. Il est très difficile d'observer des essaimages mais ils se déroulent début Juillet voir jusqu'à fin juillet. Pour ma part ma gyne à été trouvé début Aout, sur un chemin de randonnée prés de Cassis.

Taille de la reine : 16-15mm , Taille des ouvrières : 9-11mm

Besoin de l'espèce pour l'élevage en captivité :

Fondation : Camponotus pilicornis est une espèce à fondation indépendante, c'est donc la reine seule qui élève la première génération d'ouvrières. Il faut attendre quelques mois (2 à 3 mois) pour voir apparaître les premières ouvrières. Etant sortie de diapause il y a 1 mois, je patiente donc en la laissant tranquille dans un tube déposé dans une aire de chasse.



 

Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.
Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.

Que faire ensuite ?
Une fois les premières ouvrières arrivées, il faut connecter le tube à essai avec une aire de chasse enduite d'
anti-évasion ou comme moi la mettre dans une ADC avec son tube
Elles consommeront de petits insectes (lors de mes élevages, je nourrissais mes colonies qu'avec des mouches, du jaune d'œuf dur et de l'eau sucrée) .

Elles mangeront aussi volontiers du blanc ou jaune d'œuf dur, et bien évidemment des liquides sucrés.

Le nid : Les salles du nid devront avoir une profondeur d'au moins 12mm en moyenne pour un nid horizontal, pour un nid vertical 2 cm de profondeur. L'humidification ne devra pas trop dépasser les 15% (ou si vous n'humidifiez pas votre nid, placez un ou plusieurs tube à essai remplis d'eau puis bouché avec du coton dans l'
ADC.) Dans un premier temps le nid pourra avoir une surface habitable de 10 cm sur 10 cm durant les premières années.

Hivernage : cette espèce doit obligatoirement passer par une période de froid pour respecter son horloge interne. La gyne régulera sa ponte fin août et les larves stopperont leur développement dès que la température commencera à chuter. Ils ne faut pas oublier de les nourrir voir les gaver avant de les mettre en diapause au grand minimum 6 semaines début octobre. La mienne à fait une diapause de mi Octobre à fin fevrier.
Précisions concernant le comportement : Camponotus Pilicornis est une fourmis de grande taille, le développement du
couvain est donc très long, et elle demande une nourriture riche et variée de façon régulière.

La gyne peut être très craintive, surtout en début de fondation, le stress peu conduire à la consommation du couvain (j'en ai fait la triste expérience juste avant l'entrée en diapause) il faut donc être très prudent lors des manipulations, et surtout ne jamais nourrir une gyne seule en train de s'occuper de sa première génération.
Parfois, les gynes, voir les ouvrières de premières génération ne savent pas ouvrir un
cocon lorsque la nymphe arrive à terme. Il faut alors ouvrir sois-même le cocon, pour se faire plusieurs techniques existent, n'hésitez pas si vous voyez un cocon devenir bien sombre. La technique la plus simple que l'on conseille c'est de faire rouler le cocon sur un petit morceau de ruban adhésif jusqu'à l'ouverture du cocon, remettre la nymphe dans la colonie à ce moment là.

Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.
Toujours lors de nos promenades estivales, rencontre avec une gyne Camponotus pilicornis.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article