Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Olivier-et-ses-fourmis.over-blog.com

Blog dédié à l'élevage de fourmis

suite glossaire

Gyne

En myrmécologie, terme désignant une reine.

Gynie

La gynie caractérise le nombre de gynes que comporte une colonie et leurs rapports au sein de la colonie.

On distingue 3 type de gynie :

  • Monogynie : colonie ne comportant qu'une seule reine.
  • Polygynie : colonie comportant plusieurs reines selon les conditions suivantes :
    • les gynes ont une localisation proche les unes des autres et ne sont pas cloisonnées dans des cavités individuelles,
    • le couvain de chaque reine n'est pas élevé séparément mais mis en commun,

Si ces caractéristiques ne sont pas respectées, on parle alors d'oligogynie.

  • Oligogynie : Forme de polygynie qui est caractérisée par la tolérance des ouvrières envers plus d'une reine, il existe cependant un antagonisme entre les reines de sorte que celles-ci ne peuvent pas coexister trop proches les unes des autres, et doivent donc se disperser dans le nid.

Par extension on parle de la gynie d'une espèce pour désigner son potentiel monogyne, polygyne ou olygogyne. Ainsi une espèce dite "polygyne" peut comporter des nids monogyne ou polygyne, une espèce dite "oligogyne" peut comporter des nids monogyne ou oligogyne, mais une espèce dite "monogyne" ne peut comporter que des nids monogyne

Larve

Le stade larvaire est le stade de développement intermédiaire et indirect entre l’oeufs et l'individu adulte. Il existe plusieurs stades larvaires au cours desquels la larve mue jusqu'à devenir une nymphe, la durée du stade larvaire est variable en fonction de l'espèce, de la température et des conditions externes (sécheresse, apport de nourriture...).
Arriver à leur dernier stade d'évolution, les larves se transforment en nymphe, en ayant préalablement tissé ou non un cocon de soie autour d'elles, c'est la nymphose.
Les larves sont capables d'entrer dans un état de dormance pendant la diapause, durant laquelle leur évolution s'arrête.

Miellat

Le miellat est un excrément liquide et épais des pucerons ou des cochenilles ayant pour origine la sève du végétal ponctionné. Il est principalement constitué de sucre et de différents minéraux et oligoéléments. Ce dernier est récolté par de nombreuses espèces de fourmis comme par exemple Lasius niger. Les fourmis protègent les pucerons des insectes prédateurs et en échange, ces derniers offrent leur miellat. Certains pucerons peuvent également être consommés, comme pourraient l'être les individus d'un cheptel de moutons ou de vaches. En hiver, des pucerons adultes sont aussi ramenés au sein du nid afin de reconstituer un élevage à l’arrivée des beaux jours.
On qualifie de pseudo-miellat tout liquide sucré constitué de miel, sirop d'érable, sucre roux etc (les recettes sont multiples) destiné à nourrir les fourmis en captivité. Le sucre est l'aliment principal des fourmis.

Myrmécologie

Science qui a pour objet d'étude les fourmis (Formicidae).

Nymphe

La nymphe est le dernier stade de développement pré-imaginale. Elle représente le stade de développement intermédiaire entre la larve et l'imago. Le stade nymphal commence donc par la mue d'une larve en nymphe (la nymphose) et se termine par la mue de la nymphe en imago (mue imaginale ou mue adulte). En fonction des espèces et des conditions environnementales la nymphe peut être nue ou dans un cocon. Une des caractéristiques de la nymphe est qu'elle ne se nourrit pas et qu'elle vit sur ses réserves.

Trophallaxie

La trophallaxie est un mode de de transfert de nourriture utilisé par les fourmis, les abeilles et même les guêpes. C'est une régurgitation de la nourriture pré-digérée contenue dans le jabot social afin de nourrir les autres individus de la colonie notamment la reine et les jeunes ouvrières. Toutes les fourmis n'utilise pas la trophallaxie. Par exemple les Lasius la pratique, mais pas les Messor.

 

Partager cet article

Repost 0